Chroniques de la Lune Noire - Tome 13 : La Prophétie

Publié le par Tyler


Après avoir refermé la porte des Enfers et ainsi évité une invasion de démons, Wismerhill a déclencher la colère d'Haazel Thorn qui prépare sa terrible vengeance en réunissant ses dernières troupes. Wis tente lui de réunir quelque aide précieuse et ses compagnons, conscients que la fin est proche, se préparent à livrer un combat qui sera certainement le plus rude qu'ils aient jamais mené.

Cet avant dernier album de la série, dont la magnifique couverture est toujours signé Olivier Ledroit, choque avant tout par son dessin qui a été (très joliment) restylisé. Dommage pourtant que cette amélioration n'arrive qu'à la fin de la série. Au niveau de l'histoire, la fin étant proche, tout s'intensifie, certains secrets se dévoilent et le combat final entre Haazel Thorn et Wismerhill se rapproche. On pourrait repprocher le fait que certains évènements se déroulent un peu trop rapidement par rapport aux précédents tomes mais cet album est tellement agréable à lire (et à regarder) qu'on en oublie ce petit détail.

Longtemps attendu et si vite lu, ce 13ème tome (comme les précédents) laisse sur sa faim en laissant en suspend un dénouement qui ne sera certainement pas sur nos étagères avant 2007. Les fans de la saga seront tout de même ravis par cette  album qui laisse présager le meilleur pour la fin de cette passionnante saga.

Voici rien que pour vous, les premières pages de ce 13ème tome intitulé "La Prophétie" :





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

matrix le gaulois 25/02/2008 13:58

spoiler : la 14ème & dernière chronique de la lune noire : s'intitulera :TADAAAAAaaaa!!!    "la chute de la maison Wismerhill" (un grand merci à Edgar Allan Poe).On y verra : Wismerhill, sous sa forme monstrueuse & insectoïde, inhumer/immoler ses compagnons, sombrer dans la mélancolie & songer à la malédiction qu'a proféré Thorn en mourrant qui le fera de plus en plus ressembler intérieurement à ce qu'il est extérieurement : l'incarnation bestiale de la folie guerrière.Une folie aidée par la nouvelle de la mort de ses enfants assassinés par les démons qui étaient censés les protéger mais que le sort de Methraton a malencontreusement rendu fou.On verra également un dernier ennemi se dresser en face de "l'archer chien de métal"...mais pas exactement celui que l'on croirait. La Syzigie, sans le pouvoir de dieu, est revenue dans le monde de Lhynn et le fils de l'empereur, secondé par Persifal, mène une reconquête (et un baroud d'honneur) à la tête de l'ordre de la justice fusionné avec l'ancien ordre de la lumière du défunt Fratus Sinister.C'est alors que réapparaît Le seigneur des nuées, père de Wismerhill, qui déçide, devant la démençe de son fils, de prendre les rènes du nouvel empire pour écraser cette menaçe finale.Mais, alors que l'anéantissement de l'empereur légitime est proche, Wismerhill le "vrai empereur illégitime" déçide d'affronter son propre père après que Gerldinard, le baron de Moork, lui révèlât son identité (hum...c'est sa mère! Surprenant, hein ? Oui, on n'arrive toujours pas à entendre l'intonation de la voix au travers d'une bulle de bédé*) et l'envie de vengeance qui l'anime et qui l'a conduit à s'engager auprès d'Hazzel Thorn en réaction à la destruction de "wishper hill", du meurtre de sa famille et de son viol qui l'a vu enfanter notre héros.Alors que les 2 armées s'entrechoquent ; Wismerhill et le seigneur des nuées s'engagent dans un combat à mort qui voit finalement wismerhill l'emporter grâce à la perte du peu d'humanité qui lui restait & à l'ultime sacrifice de sa mère.Dénuée de chefs à sa tête & sans ordres : l'armée de Wismerhill est finalement vaincue (pour la première fois) par les forces, pourtant inférieures en nombre, de Persifal.Tandis que les derniers fidèles, à l'instar de ceux d'Hagendorf en leur temps, se ressèrent autour de Wismerhill et s'apprètent à mourrir aux côtés de leur monstrueux chef ; celui-ci, ravalé au rang de bête sauvage & craintive laisse choîre sa couronne à terre & s'enfuit de ces lieux de folie.Persifal arrive dans la salle du trône et se fait remettre la rédittion des dernière troupes du nouvel Empire.Le fils légitime d'Hagendorf remonte sur le trône & l'empire, restauré, en ressort, malgré tout, renforçé, sans ennemi à ses frontière & paré des mesures prises par de celui qui avait usurpé le trône.Toutes les races, bonnes ou mauvaises, sont unies sous la férule impériales et la menaçe infernale est enfin écartée**.Enfin, pour finir la passation de pouvoir on s'applique à lançer un avis de recherche sur la "sanguinaire chose de la lune noire" qui est toujours en fuite.Epilogue : traqué par des chasseurs dans un immonde marais ; Wismerhill, qui n'a plus rien à voir avec sa gloire passée, sait sa fin proche, à mesure que ses poursuivants le talonnent ; quand soudainement un miracle se produit.Un village coupé du monde par un puissant sortilège magique apparaît au milieu des marais. Wismerhill y aperçoît son ancien amour, Feydreiva, tenant par la mains un enfant, son fils, et intîmant à Wismerhill, d'un geste de la mains, de se rapprocher...Et il s'avançât vers le village...souriant...puis le sortilège sur lui, sur eux & sur tout le village se referma ; les faisant disparaître pour toujours de cette réalité.     The end* : voyez là comme un mélange entre Jeanne d'Arc (une femme en armure qui cache bien l'âge & la féminité) & Dark Vador : le parent encasqué du héros...on auraît pu l'appeler "Jeanne Dark".** : Le seigneur des ténèbres aura tout de même pour joie dans cette affaire de pouvoir faire souffrir pour l'éternité un Hazzeel Thorn qui l'aura, en définitive, bien mérité.