Arrivederci amore, ciao

Publié le par Tyler

Par curiosité, je tenais absolument à voir ce petit film film italien de Michele Soavi. Et bien je dois avouer que je n'ai pas été déçu du voyage.


Gorgio, terroriste éxilé ayant le mal du pays est désireux de retrouver sa liberté et ses droits. Pour cela, il n'hésitera pas à dénoncer ceux qui ont travaillé avec lui. Une fois dehors il replongera dans l'illégalité et l'argent facile. Un flic ripoux le fera même chanter lui promettant en échange une liberté qu'il désire par dessus tout...


Noir, fort et sans pitié, ce polar en deux partie nous propose un personnage principal complexe et aux multiples facettes. Rendu froid et sans pitié par son passé de terroriste, Gorgio se retrouvera dans la première partie du film aussi bien en position de faiblesse qu'en position de force Mais sans forcément avoir le contrôle sur ce qui lui arrive. Dans la seconde partie du film, on perçoit un Gorgio métamorphosé et libéré grâce à sa relation amoureuse avec Roberta mais qui vera ressurgir ses anciens démons.


Arrevederci Amore, Ciao est une bouffée d'air à un cinéma italien que l'on sentait vieillissant mais qui depuis peu cherche à sortir de l'anonymat en nous proposant des film à polémique et très critique envers la société. Comme inscrit sur l'affiche : "Toute société a les criminels qu'elle mérite" est un bon résumé de ce film dont on ignore l'issue.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

shinobipark 23/08/2006 10:58

Ca m'a l'air drôlement bien comme film ! Merci pour mla découverte. Biz